Fêtes de Bayonne 2024 : nouveau drame, un homme se trouve entre la vie et la mort

Un homme a été transporté au Centre hospitalier de la Côte basque dans la soirée du jeudi 11 juillet. Il se trouverait en état de mort cérébrale après une rixe survenue à la gare routière, place des Basques Les années se suivent et se ressemblent tristement aux Fêtes de Bayonne. Près d’un an après la mort de Patrice Laniès, qui en rentrant chez lui a été tué par un homme qui urinait sur la porte de son immeuble, un nouveau drame s’est produit. Jeudi 11 juillet, vers 21 heures, une rixe a éclaté aux abords de la gare routière de la place des Basques, rapporte la préfecture dans un communiqué. Lire l'article complet sur : www.sudouest.fr

Par |2024-07-12T10:53:44+02:0012 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire

ÉROSION DU LITTORAL – 20.529 logements menacés sur les côtes landaise et basque d’ici 2100 – PresseLib

Le dernier rapport du Cerema donne une estimation très inquiétante du nombre de bâtiments condamnés par le recul du trait de côte à l’horizon 2028, puis 2050 et 2100. D’après le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema), la menace est lourde et mériterait une prise en compte beaucoup plus significative pour anticiper. L'érosion côtière est accélérée par l'élévation du niveau des mers et la multiplication des événements météorologiques extrêmes dues au réchauffement climatique : « Sur les 50 dernières années, l'équivalent de 4.200 terrains de foot sont partis à la mer », note l’organisme.   Pour 2028, le Cerema recense des bâtiments qui risquent d'être impactés et qui ne sont pas protégés par une digue ou un mur. 1.046 bâtiments devraient être ainsi exposés au recul du trait de côte dans cinq ans, dont 636 bâtiments résidentiels, situés majoritairement sur le bassin méditerranéen. Ils représentent une valeur totale de 238 millions d'euros, selon les récentes transactions immobilières.   Le scénario 2050 prend en compte trois composantes principales : le recul chronique du trait de côte, le recul événementiel (par exemple, une tempête ou l’écroulement d’une falaise) et le maintien en “service” de tous les ouvrages de protection.

Par |2024-07-10T09:16:33+02:0010 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire

Randonnée et handicap, des aménagements rares et précieux

La randonnée est une activité difficilement praticable par les personnes en situation de handicap, quel que soit ce handicap. En Limousin, seule la voie verte de Châlus est aménagée pour être accessible à tous. "Nous rencontrons surtout des difficultés pour organiser des randonnées accessibles aux fauteuils roulants", explique Lucie Chapeyron, chargée de mission auprès des comités départementaux handisport et sport adapté de la Haute-Vienne. "On n'organise quasiment jamais de randonnée pédestre, parce que c'est très compliqué de trouver des terrains praticables en fauteuil. Et puis c'est un public qui est physiquement fatigable, donc il faut trouver des boucles courtes", poursuit-elle. La randonnée inclusive "Rhand dit Cap", organisée le jeudi 6 juin, à Bessines-sur-Gartempe, était donc une occasion rare pour les personnes en fauteuil de randonner sur deux parcours au choix. 3,5 ou 8 km pour "tisser des liens et favoriser la solidarité entre personnes valides et personnes porteuses d’un handicap physique, sensoriel ou mental sur des itinéraires de randonnées conviviaux et faciles."

Par |2024-07-04T14:08:51+02:004 juillet 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire

“Reprendre goût à la vie” : pour éviter la solitude, des personnes âgées s’installent dans un ancien hôtel, devenu un habitat partagé

Un habitat partagé pour séniors a ouvert ses portes il y a plusieurs mois dans la commune de Rivières, en Charente. L'établissement se veut différent d'un Ehpad ou d'une résidence pour personnes âgées, mais comme un nouveau concept pour permettre aux aînés de retrouver de la vie sociale. À quelques mètres du château de La Rochefoucauld, une colocation spéciale pour sénior a remplacé l'ancien hôtel de la commune de Rivières, en Charente. Depuis un peu plus de mois, quelques résidents y sont installés, comme Henriette Barusseau.

Par |2024-07-03T16:23:45+02:003 juillet 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire

Comment Alliance Forêts Bois fait face aux orages économiques et climatiques

La coopérative forestière a vécu une année 2023 oscillant entre embellie et orage économiques et aléas climatique. Elle doit aussi faire face aux « attaques » ou aux « incompréhensions » de la société civile. Autant d’enjeux qu’elle dit avoir pris à bras-le-corps et dont elle a témoigné devant ses adhérents Oui, les précipitations en continu subies depuis l’automne 2023 et jusqu’à ce mois de juin 2024 ne sont pas étrangères à la végétation luxuriante, la croissance des arbres des bois et forêts de la Nouvelle-Aquitaine. En revanche, elles portent un coup sur l’activité économique. Activité économique déjà en dents de scie sur 2023 et ce pour des raisons autres qu’uniquement climatiques. C’est le constat porté à la connaissance des adhérents néo-aquitains, ce vendredi 28 juin, depuis l’Hôtel de Région à Bordeaux, lors de l’assemblée générale de la coopérative forestière Alliance Forêts Bois.

Par |2024-07-03T14:26:27+02:003 juillet 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire

Michèle Alliot-Marie : deux ans de prison avec sursis requis pour prise illégale d’intérêts à Saint-Jean-de-Luz

L’ex-ministre est soupçonnée de prise illégale d’intérêts de 2010 à 2012 alors qu’elle était adjointe au maire dans la commune basque Le parquet a requis mardi 2 juillet deux ans d’emprisonnement avec sursis contre l’ex-ministre Michèle Alliot-Marie, soupçonnée de prise illégale d'intérêts de 2010 à 2012 alors qu’elle était adjointe au maire de Saint-Jean-de-Luz (64), des réquisitions jugées « excessives » par les conseils de la prévenue. Le parquet a également requis une amende de 50 000 euros et une inéligibilité pendant trois ans contre l’ancienne ministre de la Défense, de l’Intérieur, de la Justice et des Affaires étrangères sous Jacques Chirac puis Nicolas Sarkozy.

Par |2024-07-03T10:08:41+02:003 juillet 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire

“Il suffit de pas grand-chose pour que ça pousse ” : des plantes dans la ville, la végétalisation des rues de Bordeaux se poursuit

était un point clef du programme de Pierre Hurmic. Le maire EELV de Bordeaux en a donc fait sa priorité. Depuis quatre ans le plan "Bordeaux Grandeur nature" prend forme. Et certains Bordelais se prêtent au jeu, végétalisant eux-mêmes leur rue. Roses trémières, jasmin, chèvrefeuille ont poussé ça et là dans les rues de Bordeaux. Contre un mur ou entre deux pavés, ils donnent à voir un paysage plus coloré qu'il ne l'était. Ces "rues jardins" sont de plus en plus nombreuses. "Il suffit de pas grand-chose en fait pour que ça pousse", explique Emmanuel Bizet, un habitant. "Si on regarde bien, ça pousse le long des maisons. Il suffit d'un simple trou, un peu de terre, et j'ai l'impression que ça part tout seul".

Par |2024-07-02T17:31:30+02:002 juillet 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire

Au Pays basque, un centre public d’accueil pour les migrants unique en France 

A quelques kilomètres de la frontière espagnole, un centre public d’accueil pour les migrants a accueilli plus de 35 000 personnes en cinq ans. Une curiosité dans le paysage national, devenue un point de repère et un lieu de répit pour les exilés, épargné par le tumulte politique qui traverse le pays.

Par |2024-07-02T14:01:19+02:002 juillet 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire

LÉGISLATIVES 2024. Bordeaux vote à gauche, “une grande ville qui résiste à la pression nationale du RN”, se réjouit Pierre Hurmic

Les électeurs de Bordeaux se sont majoritairement prononcés en faveur du Nouveau Front populaire ce dimanche 30 juin. Deux candidats de l'union de gauche, Nicolas Thierry et Loïc Prud'homme, ont même frôlé l'élection dès le premier tour. Les Bordelais, comme tous les Français, ont été appelés aux urnes les 30 juin et 7 juillet. Dimanche 9 juin, le président Emmanuel Macron avait annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale. Les électeurs doivent désormais voter pour élire les 577 occupants du Palais Bourbon. Lors des élections européennes du 9 juin dernier, dans la capitale girondine, la vague bleu marine a été contenue, même si la liste de gauche menée par Manon Aubry (La France Insoumise-union populaire), avec 13,22% de voix devançait à peine la liste RN de Jordan Bardella et ses 12,79%.

Par |2024-07-01T14:18:24+02:001 juillet 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire

“Le but est que la Vélodyssée soit rétablie cet été ” : d’importants travaux en cours après les dégâts climatiques

Les tempêtes et les grandes marées de ce début d’année ont considérablement endommagé la Vélodyssée, cette piste qui longe le littoral Atlantique. À Saint-Palais-sur-mer, près de Royan, d’importants travaux sont en cours pour réhabiliter cette route devenue impraticable. La Vélodyssée est une piste cyclable qui s’étend du nord de la Bretagne à la Côte basque et longe le littoral Atlantique. 1300 kilomètres de route fréquentés par plus de 3 millions de cyclistes chaque année.

Par |2024-06-28T13:51:39+02:0028 juin 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire
Aller en haut