Privé d’aide pour changer la chaudière au fioul de son village de Lot-et-Garonne : « Nous, maires de petites communes, on nous prend pour des cons  »

Une précision du cadre réglementaire, rétroactive, bloque l’octroi d’aides pour des projets, validés, de réseaux de chaleurs dans plusieurs petites communes. À Montagnac-sur-Lède, le maire « est en colère » « Au dernier moment, on apprend que l’accord signé est caduc. » Yvon Setze, pour qui une poignée de main n’a pas d’égal, vient d’apprendre à ses dépens qu’une convention signée entre deux parties peut perdre toute valeur en un simple coup de fil. Celui-ci lui est parvenu le 23 mai dernier. Un représentant de la Poste lui a signifié que le financement de son projet de réseau de chaleur communal, finalement, n’était plu

Par |2024-06-17T13:42:51+02:0017 juin 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire

“Les habitants sont-ils en danger ?” Des habitations et une école menacées d’effondrement par l’érosion

En Lot-et-Garonne, dans le petit village de Monheurt, l'inquiétude monte. Les berges de Garonne s'effondrent au rythme des crues. La mairie, mais aussi l'école, située en bord de fleuve, sont menacées par cette érosion. À Monheurt, entre Marmande et Agen, la Garonne fait partie du paysage et les crues sont souvent redoutées. Au plus fort du phénomène, le village de 190 habitants, situé au confluent du Lot et de la Garonne, devient même parfois une île. Des berges fragilisées "La dernière grande crue remonte à 2020 avec un niveau à 9,53 m", précise José Armand, le maire. Mais cette crue et les précédentes ont fini par grignoter la berge, menaçant à présent la mairie et l'école de la commune. Résultat, la petite cour de récréation ombragée a été fermée. "On avait un jardin d'école à l'ombre. On doit maintenant rester dans la cour principale peu ombragée", se désole Lucie Thomas, la directrice de l'école.

Par |2024-04-30T14:00:58+02:0030 avril 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire
Aller en haut