JORF – Evaluation du fonctionnement des ESMS pour enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap en dispositif intégré – Traitement de données à caractère personnel

Arrêté du 26 juin 2024 portant création d'un traitement de données à caractère personnel ayant pour finalité la réalisation d'une étude relative au fonctionnement en dispositif intégré mentionné à l'article L. 312-7-1 du code de l'action sociale et des familles >> Il est créé un traitement de données à caractère personnel pour l'évaluation du fonctionnement des établissements et services médico-sociaux pour enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap en dispositif intégré mentionné à l'article L. 312-7-1 du code de l'action sociale et des familles. Il est placé sous la responsabilité de la direction générale de la cohésion sociale, et mis en œuvre pour l'exécution d'une mission d'intérêt public, conformément aux dispositions du e du paragraphe 1 de l'article 6 du règlement (UE) du 27 avril 2016 susvisé, et pour les motifs d'intérêt public mentionnés au g du paragraphe 2 de l'article 9 du même règlement.

Par |2024-07-12T14:12:08+02:0012 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire

Randonnée et handicap, des aménagements rares et précieux

La randonnée est une activité difficilement praticable par les personnes en situation de handicap, quel que soit ce handicap. En Limousin, seule la voie verte de Châlus est aménagée pour être accessible à tous. "Nous rencontrons surtout des difficultés pour organiser des randonnées accessibles aux fauteuils roulants", explique Lucie Chapeyron, chargée de mission auprès des comités départementaux handisport et sport adapté de la Haute-Vienne. "On n'organise quasiment jamais de randonnée pédestre, parce que c'est très compliqué de trouver des terrains praticables en fauteuil. Et puis c'est un public qui est physiquement fatigable, donc il faut trouver des boucles courtes", poursuit-elle. La randonnée inclusive "Rhand dit Cap", organisée le jeudi 6 juin, à Bessines-sur-Gartempe, était donc une occasion rare pour les personnes en fauteuil de randonner sur deux parcours au choix. 3,5 ou 8 km pour "tisser des liens et favoriser la solidarité entre personnes valides et personnes porteuses d’un handicap physique, sensoriel ou mental sur des itinéraires de randonnées conviviaux et faciles."

Par |2024-07-04T14:08:51+02:004 juillet 2024|Nouvelle-Aquitaine|0 commentaire
Aller en haut