Législatives : Emmanuel Macron doit « prendre ses responsabilités » et nommer un Premier ministre, estime François Bayrou

Dans un entretien au JDD, François Bayrou demande à Emmanuel Macron de nommer un gouvernement pour préparer le budget 2025 « Je ne crois pas au succès de cette stratégie. » Dans un entretien au JDD publié ce matin, François Bayrou s’est montré sceptique à l’égard de la volonté d’Emmanuel Macron de s’adresser aux partis politiques pour débloquer la situation. « Si vous attendez que les partis politiques s’entendent, vous allez attendre longtemps ! », s’est exclamé le président du MoDem.

Par |2024-07-15T09:41:10+02:0015 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire

« Non, la France n’est pas ingouvernable », (Vincent Pons, Harvard)

Grand spécialiste des rouages de la vie démocratique, le professeur d'Economie à Harvard, Vincent Pons, pointe, auprès de la Tribune, le manque de représentativité du système électoral français. Dans une France coupée en trois, il plaide pour un changement profond reflétant le véritable poids des partis dans l'Hexagone. LA TRIBUNE - Quel regard portez-vous sur les dernières élections législatives avec ce maintien des trois blocs ? VINCENT PONS - Ces élections confirment la tripartition de l'espace politique français avec un bloc à gauche, un bloc au centre et un bloc à l'extrême droite. Un quatrième bloc, à droite, est plus faible, et tiraillé entre l'extrême droite et le centre. C'est un fait important, car la stratégie d'Emmanuel Macron était au contraire de remplacer l'opposition gauche/droite par une nouvelle opposition entre le centre et l'extrême droite. Cette tripartition montre l'échec de cette stratégie. Lire l'article complet sur : www.latribune.fr

Par |2024-07-12T12:21:41+02:0012 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire

Nouveau Front populaire : les « insoumis » proposent quatre noms de premier ministre possible, dont Jean-Luc Mélenchon

La France insoumise, qui revendique Matignon pour son mouvement, a mis quatre candidatures au débat, dont celle de son fondateur, alors que celui-ci cristallise les critiques. Les socialistes, eux, plaident pour leur chef de file, Olivier Faure. Par Sandrine Cassini Publié aujourd’hui à 00h24, modifié à 08h44 Temps deLecture 2 min. Ajouter à vos sélections Partager Article réservé aux abonnés Manuel Bompard, Jean-Luc Mélenchon, Mathilde Panot et Clémence Guetté arrivent au siège de La France insoumise, le lendemain du second tour des élections législatives anticipées, à Paris, le 8 juillet 2024. SARAH MEYSSONNIER / REUTERS A gauche, certains y ont vu une provocation, d’autres un « pas en avant ». Jeudi 11 juillet, lors des discussions au sein du Nouveau Front populaire (NFP), La France insoumise (LFI) est enfin venue avec une liste officielle de noms à proposer pour la fonction de premier ministre. Selon plusieurs sources, le mouvement a mis au débat une liste de quatre personnalités : le coordinateur national, Manuel Bompard ; la coprésidente de l’Institut La Boétie et députée du Val-de-Marne, Clémence Guetté ; la présidente du groupe à l’Assemblée nationale, Mathilde Panot ; et surtout le fondateur du mouvement, Jean-Luc Mélenchon.

Par |2024-07-12T10:29:53+02:0012 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire

Nouveau gouvernement : comment faire passer un budget sans majorité absolue ?

Après le second tour des élections législatives qui n’a accouché d’aucune majorité absolue et claire, la question du vote du budget se pose très vite. Comment l’adopter avec une majorité relative ? Mode d’emploi Avec une Assemblée sans majorité claire à l’issue des législatives, l’adoption du projet de loi de finances pour 2025 promet d’être complexe. Le point sur les options qui s’offrent au prochain gouvernement pour faire passer malgré tout ce texte crucial.

Par |2024-07-12T09:54:02+02:0012 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire

Qui pour gouverner la France ? La gauche espère une fumée blanche cette fin de semaine

Le Nouveau Front populaire va-t-il enfin donner un nom de potentiel Premier ministre ? Plusieurs responsables de gauche ne cachent pas leur impatience et les difficultés du processus soulignent la rivalité entre la France insoumise (LFI) et le Parti socialiste Un Premier ministre de gauche pour la fin de la semaine ? C’est la promesse susurrée par les dirigeants du Nouveau Front populaire, mais qui tarde à prendre corps et fait douter de leur capacité à s’entendre.

Par |2024-07-12T09:41:58+02:0012 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire

Législatives : « On ne pourra pas gouverner par des décrets et des 49.3 », estime Raphaël Glucksmann

« Si on est fermé, sectaire, si on ne discute avec personne d’autre que nous-mêmes, on commettra une faute démocratique et une erreur stratégique totale », prévient le député européen et leader de Place publique qui s’est engagée dans le Nouveau Front populaire Le député européen et leader de Place publique Raphaël Glucksmann juge mercredi dans une interview au Nouvel Obs que la gauche ne pourra « pas gouverner par des décrets et des 49.3 », et qu’il faudra « discuter avec des gens qu’on a combattus, sans se renier ».

Par |2024-07-10T09:42:42+02:0010 juillet 2024|Scoop.it|0 commentaire
Aller en haut