BTP : la canicule devient enfin un motif de chômage technique

Désormais, la canicule est reconnue comme motif de chômage technique pour les ouvriers du BTP. Les chantiers pourront s’arrêter dans le cas de cette intempérie reconnue au même titre que la neige ou le gel L’aboutissement de plusieurs années de travail pour les syndicats du bâtiment. Un décret du gouvernement sortant a été publié le 28 juin reconnaissant la canicule en tant que motif de chômage technique sur les chantiers de BTP.