BATAILLE DU RAIL – Le RER pyrénéen face au RER basco-landais – PresseLib

Dans la perspective de la création de 30 « Services express régionaux métropolitains », les deux projets du bassin de l’Adour vont devoir trouver un accord. D’un côté, un projet de RER reliant Dax, Bayonne, Hendaye et Saint-Sébastien. De l’autre, un projet de RER reliant Lourdes, Tarbes, Pau, Orthez, Dax et Bayonne. Cherchez l’erreur ! Le ministre des Transports qui doit donner le feu vert à ces RER, rebaptisés SERM, a demandé de présenter un seul projet sur le bassin de l’Adour, avant la fin de cette année, pour pouvoir espérer la labellisation indispensable. La Région Nouvelle-Aquitaine avait examiné fin 2023 le projet du RER basco-landais, avec « la feuille de route pour le développement d'un service express régional métropolitain sur l'étoile ferroviaire de Bayonne. » L'ambition étant « de développer un service attractif pour les déplacements du quotidien sur l’étoile ferroviaire de Bayonne. » Le RER basco-landais a pour objectif de desservir pas moins de 33 gares pour un total de 260 km de ligne ferroviaire. « L’objectif ultime sera d’atteindre une fréquence cible d’un train à la demi-heure, pour une desserte cadencée et un service continu sur de larges amplitudes (de 6 heures à minuit). »