Publié le : 22 mai 2024Tags: , ,

Les pluies abondantes de l’hiver et du printemps ont bénéficié aux nappes souterraines. Dans la région, nombre d’entre elles sont réactives : elles peuvent se vider aussi vite qu’elles se sont remplies

L’inverse serait étonnant, au vu de l’humidité qui imprègne les sols depuis des mois : les nappes d’eau souterraines se portent fort bien ce printemps, en France métropolitaine et plus particulièrement en Nouvelle-Aquitaine. À la faveur d’un point effectué ce 22 mai par le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), il apparaît qu’au 1er mai, 22 % des nappes en France restaient sous les niveaux normaux à cette période de l’année, 13 % épousaient les normales et 65 % se situaient au-dessus des niveaux habituels.

Lire l’article complet sur : www.sudouest.fr