Publié le : 6 juin 2024Tags: ,

Face à la possibilité de la fermeture de la ligne ferroviaire entre Périgueux et Agen, des maires avaient brandi la menace d’un boycott des élections européennes, dimanche 9 juin. Ils ont reçu mercredi 5 juin l’assurance que la ligne restera ouverte

« C’est une satisfaction pour la population de nos communes. » Christian Léothier, le maire de Pays-de-Belvès, en Périgord noir, peut avoir le sourire. Avec plusieurs de ses collègues de Dordogne et de Lot-et-Garonne, il s’est mobilisé la semaine dernière après l’annonce de la fermeture prochaine de la ligne ferroviaire entre Périgueux et Agen. Au point de menacer de ne pas ouvrir les bureaux de vote, dimanche 9 juin, pour les élections européennes.

Lire l’article complet sur : www.sudouest.fr