Publié le : 10 juillet 2024Tags:

Une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) propose une analyse de deux réformes déployées depuis 2019 : celle du « 100 % santé » et celle de la complémentaire santé solidaire (CSS). Si on observe une amélioration du côté du recours à certains dispositifs médicaux, certaines aides peinent à se faire connaître des plus modestes.

« Mise en place progressivement entre 2019 et 2021, la réforme du 100 % santé a rendu accessibles des paniers de biens sans reste à charge en optique, prothèses dentaires et auditives » , rappelle la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), dans une étude publiée ce jour qui fait également le point sur la complémentaire santé solidaire (CSS). Pour rappel, cette dernière a remplacé depuis 2019, « pour les ménages modestes, la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS), avec pour objectifs la simplification des dispositifs et la baisse du non-recours à ces aides. » 

Lire l’article complet sur : www.maire-info.com