Publié le : 29 mai 2024Tags: ,

L’Observatoire de la Côte Nouvelle-Aquitaine étudie chaque année l’avancée inéluctable de la mer sur notre littoral côtier.

Outre la marée, la houle et autres phénomènes météorologiques, l’homme est aussi responsable du grignotage de l’océan sur la terre.

Chaque année, après l’hiver, l’Observatoire de la côte Nouvelle-Aquitaine ( OCNA) se lance dans une opération de haute précision pour mesurer l’érosion côtière, centimètre par centimètre. Armés de GPS différentiels, les experts cartographient les plages de Capbreton aux Landes pour surveiller de près le recul du trait de côte. Alors, comment fait-on pour s’assurer que chaque grain de sable reste à sa place, ou presque ?

Qu’est-ce que l’érosion côtière ?
L’érosion côtière est un phénomène naturel où les matériaux du littoral sont emportés vers la mer. Qu’il s’agisse de sable, de vase ou de roches, tous les types de littoraux sont concernés. Les facteurs en jeu ? La marée, la houle, les courants, les vents et même les processus continentaux comme la pluie et le gel. Le déficit de sédiments côtiers aggrave le phénomène, menant à un recul du trait de côte et parfois à un abaissement des plages. En gros, c’est la nature qui joue à Jenga avec notre belle côte, et souvent, elle gagne.

Lire l’article complet sur : presselib.com